Catégorie | Culture

Bien plus qu’un « Jam »

 
Liam Corbeil Étudiant en Cinéma À propos de l'auteur:
Liam Corbeil
Étudiant en Cinéma

Au Théâtre Outremont, plus précisément dans la salle « Le Petit Outremont », petite pièce pouvant remplir environ 115 spectateurs, j’ai assisté à un spectacle remplit de surprise. Mais avant tout, la composition de la scène : plutôt minimaliste, les six micros en avant-plan pour les musiciens (tous des chanteurs(es) donc a capella), quelques lumières assez esthétiques en arrière-plan, sans avoir un véritable sens ici (selon moi).

En ce qui concerne la prestation en tant que tel, c’était un pur plaisir de les voir aller comme cela, la chimie et la dynamique entre les musiciens étaient palpables, ils n’excluaient point le public, on embarquait facilement dans leurs délires. Sans entrer tout de suite en profondeur dans le sujet, le choix des pièces était absolument éclectique et fascinant. Étant un groupe « jazz » vocal, la plupart des pièces interprétées avaient un petit côté « jazzy » sans pour autant aliéner les versions originales, mais aussi une pièce ou deux avaient la chance d’avoir une sonorité plus « cubaine » voir même « dubstep » (de là le fameux côté fascinant). Les musiciens ici sont d’excellents interprètes, surtout Marie-Pier Deschênes à la voix explosive et entrainante dès l’instant où on l’entend. S’il y a une chose à dire, ce serait l’accent québécois un peu plus prononcé pour la majorité du groupe lors des chansons en anglais, mais ici ce sont des détails plutôt insignifiants, les chansons étaient plus qu’écoutable lors du spectacle.

Le programme de la soirée fut comme déjà mentionné, éclectique. La formation commencer avec Video Killed The Radio Star par The Buggles pour ensuite enchaîner avec Sortez-moi De Moi de Daniel Bélanger. On voit déjà le mélange sans gêne des styles musicaux se former ici, pour ensuite rentrer un clou plus profond avec du François Pérusse, dévoilant leur côté comique (un trait qui restera tout au long du spectacle avec brio). S’ensuit avec un medley des Beatles (l’une de leur pièce eu droit à la révision « Dubstep » avec mérite), une pièce de Gerry Boulet et même un autre medley, ici des Colocs, ainsi nous conduisant à l’entracte. La suite est encore plus « loufoque » (si le terme est approprié), le groupe revient en force avec un « mash-up » de Roboto et de Maniac de Styx et de Micheal Sambello respectivement, ici le mélange est leur élément et ça paraît. Pour continuer, il y avait en réserve du Beau Dommage (version cha-cha), du Blondie, (mon coup de cœur de la soirée) It’s Oh So Quiet de Bjork (dans lequel Mme. Deschaînes était à son meilleur), Moondance de Van Morrison (un autre favori ici), du Charles Aznavour avec Pour Faire un Jam (qui a l’honneur de servir de titre au spectacle) et pour conclure, un medley des grands succès de la BO de Grease, mettant en valeur chaque membre du groupe. Bref, ce fut toute une expérience.

D’après moi (encore ici), je ne crois pas qu’il y ait grand sous-texte derrière l’ensemble du spectacle, car si on se réfère au site internet du groupe : « Les 6 chanteurs s’amusent à interpréter leurs chansons coup de cœur à travers des arrangements originaux. »[1] J’aimerais bien dire le fait que le mélange des genres musicaux ici est un miroir de la société actuelle, peut-être de manière générale ou peut-être celle de Montréal précisément, aussi multiculturelle qu’elle soit, mais selon ce que j’ai remarqué avant tout lors de la prestation (et ce qui m’a été confirmé sur le site internet du groupe), c’était du monde qui voulait jouer de la musique par pure passion, sans restrictions et sans volonté de passer un message autre que le plaisir d’écouter et de jouer de la musique.

En conclusion, j’ai eu une belle surprise car je ne m’attendais aucunement à cela, je ne m’étais pas informé en profondeur sur ce qui m’attendait et j’ai effectivement été surpris sur le coup, mais plus le spectacle faisait son chemin, plus j’ai été charmé par ce groupe-ci. À voir pour les amateurs de musique populaire qui ont le goût de s’aventurer.

[1] http://www.stationbleue.com/artistes.f/jazzaffair_.projets.php#pourfaireunjam_

Be Sociable, Share!

Écrire un commentaire